Le rapport annuel sur les marchés de la Communication graphique 2020

Le rapport annuel sur les marchés de la Communication graphique 2020
Chaque année, c'est un rapport que le milieu de l'imprimerie scrute à la loupe. Baptisé "Regards", l'Institut de Développement et d'Expertise du Plurimédia -IDEP- vient de publier en novembre son édition 2020. Dominique Detreille -courtier en imprimerie- vous rapporte les principaux chiffres à retenir.

Du côté de la PLV

"En 2019, les investissements publicitaires dans la publicité sur le lieu de vente ont crû de 2 %" déclare l'IDEP. "La publicité sur le lieu de vente se porte plutôt bien et ce, depuis près de 10 ans. En effet, les marques redoublent d'effort pour se distinguer et mettre en valeur les produits afin d'attirer l'attention du client et de favoriser son retour en magasin alors que la tendance est plutôt au développement du commerce en ligne".

Zoom sur le secteur de l'imprimé publicitaire

Dans le milieu de la communication graphique, l'imprimé publicitaire reste le secteur le plus important. Il représente un tiers du chiffre d'affaires. Mais l'imprimé sans adresse (ISA) connait une baisse de 4,5%. Une première "après quasiment dix années de stabilité" précise le rapport.

Pourquoi cette baisse ?

Selon Regards : "cela s'explique notamment par la volonté des enseignes de la distribution alimentaire et spécialisée (principaux utilisateurs des ISA) de faire des économies en expérimentant le remplacement des campagnes imprimées par des campagnes digitales ciblées".
Toujours selon le rapport : "l'imprimé publicitaire non adressé amorce un repli qui ne devrait pas s'inverser".

Faut-il s'inquiéter ?

C'est une tendance qu'il faut donc garder à l’œil. Actuellement, le poids économique du papier publicitaire en France représente près de 60 000 emplois et 2,6 milliards d’euros du PIB. Votre courtier en imprimerie a déjà traité, dans un précédent article, du retour sur investissement de l'imprimé publicitaire. Ainsi, à l'heure actuelle, nous ne pensons pas qu'il faille s'inquiéter pour autant.

Et la Covid-19 dans tout ça ?

Ceci étant le coronavirus a largement rebattu les cartes. D'ailleurs le rapport ne manque pas de mentionner le futur impact de la Covid-19 sur les années à venir. "Toutefois, parmi les supports de communication physiques, tous les médias (PLV, affichage grand format, etc.) liés à l’événementiel étaient en croissance en 2019. La crise de la Covid, qui touche fortement ce secteur (annulation des manifestations culturelles, sportives, des salons, etc.), va toutefois dégrader ces résultats en 2020, voire 2021".
Voilà pourquoi nous pensons que même s'il ne faut pas s'inquiéter pour autant, la surveillance reste de mise.

Pour aller plus loin

Bien entendu, le rapport 2020 de l'IDEP porte son regard bien au-delà de la publicité sur le lieu de vente ou de l'imprimé publicitaire. Notre entreprise de courtier en imprimerie vous invite d'ailleurs à le lire attentivement.

Comme nous, le rapport "Regards" vous intéresse ? Contactez-nous, nous serions ravis d’échanger avec vous sur la question !